Feeds:
Posts
Comments

Archive for the ‘Manchettes / Headlines’ Category

According to an article in The Gazette, Devimco estimates that by November, 2008, it will have bought up the requisite amount of land to go ahead with the project.

Among the many skeptics quoted are Joseph Baker. “They were pushing this through city hall on very sketchy outlines,” he said. “I wonder if anyone at city hall has any idea what they’re proposing to build.”

Read more here.

Read Full Post »

Le maire de l’arrondissement de Ville-Marie Benoit Labonté est engagé dans une lutte de pouvoir avec le maire de l’agglomération Gérald Tremblay. Ce dernier, appuyé par son parti d’Union Montréal, a proposé des amendements au projet de loi 22 qui lui donneraient des pouvoirs directs sur le centre-ville de Montréal (qui relève actuellement de l’arrondissement de Ville-Marie) et qui lui permettraient de nommer des conseillers exécutifs en plus des trois conseillers élus par les citoyens, ce qui lui assurerait un droit de veto. En réaction à cette tentative de prise de pouvoir qui réduirait à néant son autorité, Labonté a quitté le parti Union Montréal pour devenir le chef du parti d’opposition Vision Montréal.

Au Conseil de ville du lundi 28 avril 28, le PPU encadrant le Projet Griffintown a été adopté presque sans opposition. Durant l’assemblée, la journaliste du Devoir Jeanne Corriveau a observé un échange révélateur entre les deux maires en conflit, provoqué quand un citoyen a demandé pourquoi les consultations publiques sur le PPU du Quartier des Spectacles n’étaient pas confiées à l’OCPM, un organisme créé dans ce but et capable de mener des consultations impartiales et en profondeur?

« Plus tôt en soirée, le maire de l’arrondissement de Ville-Marie, Benoit Labonté, a annoncé son intention de demander au comité exécutif de confier l’étude du PPU du Quartier des spectacles à l’OCPM. L’arrondissement avait déjà indiqué qu’il tiendrait une séance de consultation publique locale le 5 mai prochain, mais le maire Labonté estime que l’ampleur du projet justifie que l’Office s’en mêle. D’autant plus, a-t-il tenu à préciser, que l’administration a fait savoir récemment qu’elle avait demandé à Québec d’amender la Charte de la Ville pour faire en sorte que tous les projets de développement d’envergure régionale soient automatiquement confiés à l’OCPM.

Sa demande a reçu un accueil glacial de la part du maire Gérald Tremblay: «C’est encore une autre astuce du conseiller Labonté pour retarder les échéances, sachant très bien que j’ai pris l’engagement de réaliser le Quartier des spectacles dans les plus brefs délais», a déclaré le maire. Malgré cette réponse, M. Labonté entend soumettre sa demande au comité exécutif le mois prochain. »

Cet incident ajoute un certain poids aux spéculations voulant que l’administration municipale ait présentement en chantier jusqu’à sept PPUs encadrant des projets de développement privés, et qu’elle ait décidé d’en écarter l’OCPM. Selon certains experts appelés à l’occasion par l’OCPM à conseiller la Ville, leur rôle est diminué, il n’y a pas de personnel à temps plein pour superviser les projets, et les ressources de la Ville en planification urbaine, jadis un solide bureau central de planification et de supervision, ont été éparpillées à temps partiel dans les arrondissements.

Un rappel : les élections municipales se tiendront le 1er novembre 2009.

***

Ville-Marie borough mayor Benoit Labonté is in a power struggle with agglomeration mayor Gérald Tremblay. The latter, backed by his Union Montreal party, has proposed amendments to Bill 22 that would give Tremblay direct powers over downtown Montreal (instead of the Ville-Marie borough) and allow him to name executive councillors in addition to three elected by citizens, essentially giving him veto power. In response to this power grab which would reduce his authority to virtually nothing, Labonté quit the Union Montreal party to become leader of the opposition Vision Montreal party.

At the city council meeting on Monday, April 28th, the Griffintown PPU passed virtually unopposed. During the proceedings, Le Devoir reporter Jeanne Corriveau caught this exchange between the warring mayors, prompted by a citizen’s question about whether the Quartier des Spectacles project would pass to the OCPM for a proper citywide, arm’s-length review process:

Plus tôt en soirée, le maire de l’arrondissement de Ville-Marie, Benoit Labonté, a annoncé son intention de demander au comité exécutif de confier l’étude du PPU du Quartier des spectacles à l’OCPM. L’arrondissement avait déjà indiqué qu’il tiendrait une séance de consultation publique locale le 5 mai prochain, mais le maire Labonté estime que l’ampleur du projet justifie que l’Office s’en mêle. D’autant plus, a-t-il tenu à préciser, que l’administration a fait savoir récemment qu’elle avait demandé à Québec d’amender la Charte de la Ville pour faire en sorte que tous les projets de développement d’envergure régionale soient automatiquement confiés à l’OCPM.

Sa demande a reçu un accueil glacial de la part du maire Gérald Tremblay: «C’est encore une autre astuce du conseiller Labonté pour retarder les échéances, sachant très bien que j’ai pris l’engagement de réaliser le Quartier des spectacles dans les plus brefs délais», a déclaré le maire. Malgré cette réponse, M. Labonté entend soumettre sa demande au comité exécutif le mois prochain.

This puts more weight behind speculation that the city administration has as many as seven PPUs for private development projects in the pipeline, and that the OCPM isn’t going to be let near any of them. From what we have heard from experts occasionally called to advise the OCPM, their role is being minimized, there’s no fulltime staff to oversee the projects, and the city’s urban planning resources have now been scattered in a part-time fashion to the boroughs.

Municipal elections are Nov 1, 2009.

Read Full Post »

  • Montreal Metblogs links to a great collection of reporter Zura’s pictures.
  • The Gazette and Le Devoir also covered the march
  • Finally, and no surprise, La Presse reports that Marvin Rotrand will be asking for a delay in passing the PPU for the Peel-Wellington region. It is unlikely that the delay will be granted.

Read Full Post »

Malorie Beauchemin, dans La Presse de hier, a écrit l’article L’ancien maire de Verdun lobbyiste pour Griffintown. « Il travaillait depuis deux ans déjà à ce projet immobilier du Sud-Ouest, mais il soutient qu’il n’a eu aucun contact à ce sujet avec les élus municipaux (ses anciens collègues), jusqu’à tout récemment. La loi sur le lobbyisme prévoit un purgatoire de deux ans avant que d’anciens élus municipaux ne puissent faire la promotion de projets auprès de leurs ex-collègues… »

Conflit d’intérêt? A vous de décider.

Read Full Post »

  • Recreating Eden, Mary Soderstrom: Griffintown Project: City of Montreal and Developer Agree on Plan
    The plans have changed somewhat—some more “affordable” and subsidized housing units, promises of green construction, a larger contribution to construction of a tramway—but the drawing retains the major elements of the Griffintown …
  • Montreal City Weblog, Kate: Devimco makes minor changes in Griffintown plans
    Griffintown developer Devimco has added various environmental bells and whistles to its plans; Dinu Bumbaru of Heritage Montreal is saying this is all just a PR exercise and that the wider impact of such a major project still needs to …
  • Julie Bélanger: Griffintown: paradis 0, gros stationnement laid 1 …
    Une excellente chronique sur le redéveloppement de Griffintown dans le Globe and Mail. L’auteur a un excellent point cependant qui mérite d’être souligné, … Avouez que c’est con. La solution est toute simple : rezoner. Un petit vote au conseil municipal. C’est tout …
  • Montreal Metblogs, Zura: March for Montreal
    The Griffintown development issue sure is on everyone’s mind, these days. In brief, Griffintown is now a hot topic for Montreal. It’sa great up-and-coming area between Peel and Guy from Notre-Dame to the waterfront. …
  • Walking Turcot Yards, Neath: Griffintown Is Dying
    And the funeral is this Sunday. Griffintown died after being infected with a severe case of inverted urban planning …

Read Full Post »

Henry Aubin cites six concerns as the Griffintown project barrels towards approval at Monday’s Montreal City Council Meeting:

  • The project still centres around a massive shopping complex.
  • The project will compete with several other commercial projects, such as Place Viger.
  • The approval process for the project has been authoritarian, not the least of which was saving the public consultations for the end of the approval process.
  • “Fourth, quite aside from democratic process, the urban planning has been amateurish.”
  • The quality of the building design still remains a huge unknown.
  • Aubin’s final concern, “…After spending so much money on green projects, infrastructure and everything else, can Devimco make a go of its mega-retail project? Plenty of ambitious real-estate schemes have gone unfinished – UQAM’s eight-storey skeleton by the Voyageur terminal being only the latest.”

Read the full analysis here:

http://www.canada.com/montrealgazette/news/editorial/story.html?id=0054f8f8-5063-4805-9080-f4f7441f7895

Read Full Post »

Well-know columnist Josh Freed, in the guise of downtown Montreal, asks, “Why is Montreal city council courting this new and prettier girl to threaten me? The project promises lots of new housing and Mayor Tremblay says that I’m already losing business to suburban malls, so why not lose it to a new Montreal mall instead?”

http://www.canada.com/montrealgazette/news/story.html?id=c87f16c0-da6d-4206-902a-1db3ad3da92c

Read Full Post »

Le Devoir a publié aujourd’hui une lettre de Dominique Laroche, Architecte à Montréal, qui demande que la ville nous donne << Quelques mois de plus afin de définir un projet qui transformera Montréal pour le prochain siècle constitueraient un sage investissement en plus de faire appel à une logique de développement… durable!>>

http://www.ledevoir.com/2008/04/26/187036.html

La lettre est aussi signée par André Bourassa, président de l’Ordre des architectes du Québec, de Raphael Fischler, de Jean-Claude Marsan et de CSR Griffintown (Comité pour le sain redéveloppement de Griffintown), Caroline Andrieux, Hélène Benoit, Jonathan Cha, Phil Conan, Étienne Côté, Michelle Cumyn, Suzanne L. Doucet, Namat Elkouche, Maxime Gagné, Paul Gantous, Ilana Judah, Kim Lacroix, Justin Lefebvre, Sylvain L’Espérance, Donald Nolet, Mélina Planchenault, Elisabeth Patterson, Juliette Patterson, Mathieu Régnier, Martin Troy, Sarah Watson, Chantal Zumbrunn.

Read Full Post »

Since last Tuesday’s press conference, there has been a spate of negative articles on the Griffintown project and the way the City is handling it. Here’s a roundup of those articles:

  • Le luxe côtoiera le logement social dans Griffintown, La Presse, Eric Clement, April 16, 2008
    La Presse’s Eric Clement tongue-in-cheek reporting on how Devimco is attempting to up the appeal of their project by promising luxury stores in the area. “Les ouvriers du vieux quartier irlandais de Griffintown, à Montréal, doivent se retourner dans leurs tombes: ce secteur jadis connu pour sa misère et les fumées noires de ses usines sera bientôt celui des boutiques de luxe de la métropole…” The Devimco wears Prada, indeed.
  • Griffintown: Don’t do it, The Gazette, Henry Aubin, April 17, 2008
    Seven good reasons to shelve the city’s biggest private redevelopment project.
  • Feds show city how it’s done, The Gazette, Henry Aubin, April 19, 2008
    Henry Aubin contrasts consultations on the Canada Post Land project with those of Griffintown.

Read Full Post »

Phyllis Lambert, directeur fondateur du Centre canadien d’architecture (CCA) et Gérard Beaudet, directeur de l’Institut d’urbanisme, Faculté d’aménagement, Université de Montréal, lors d’une conférence de presse tenue mardi le 15 avril 2008, demandent au maire Tremblay et au Comité exécutif de suspendre toute décision concernant l’adoption du Plan particulier d’urbanisme (PPU) pour le secteur Griffintown et de confier le dossier à l’Office de consultation publique de Montréal (OCPM).

Madame Lambert et Monsieur Beaudet, tous deux bien connus des médias montréalais pour leurs prises de position sur l’avenir de Montréal, réclament de l’administration municipale qu’elle réexamine le dossier de Griffintown en tenant compte des enjeux métropolitains qui s’y rattachent. « Nous ne sommes absolument pas contre le développement du quartier, affirmait Madame Lambert, mais ce développement doit se faire intelligemment. »

Tous les intervenants, y compris Christopher Gobeil du Comité pour le sain redéveloppement de Griffintown (CSRG), résident-propriétaire du quartier, et Vicente Perez, porte-parole de La Coalition de la Petite Bourgogne, se sont montrés heureux du souhait récemment exprimé par le Maire Tremblay sur les ondes de CIBL à l’effet que « les PPU soient à l’avenir soumis à l’Office de consultation publique de Montréal » pour des projets dont l’envergure dépasse le cadre des arrondissements.

M. Gérard Beaudet soulignait pour sa part que « l’abolition quasi totale du Service d’urbanisme a transposé dans les arrondissements les véritables mécanismes à l’égard du plan d’urbanisme. Or n’oublions pas que par définition, l’urbanisme est une mission de la Ville centre. » Il ajoutait : « Griffintown a une portée métropolitaine tant par son envergure que par son emplacement et son impact sur l’avenir de notre ville. Il faut un processus de consultation d’une rigueur et sophistication comparable à l’ampleur des enjeux. »

M. Christopher Gobeil, résident et propriétaire dans Griffintown, affirmait pour sa part : « Nous sommes en faveur du développement dans notre quartier, mais pas à n’importe quel prix. Il faut un bon processus pour obtenir de bons résultats. »

M. Perez abondait dans le même sens en soulignant que « notre quartier, et Montréal dans son ensemble, vont vivre avec ce projet pour une centaine d’années. Faisons le processus de consultation comme il faut… c’est la moindre des choses. La ville et les citoyens le méritent. »

Les représentants des milieux de l’urbanisme et de l’architecture s’unissent aux groupes de citoyens pour réclamer du Maire Tremblay et de son équipe le recours à un mécanisme démocratique, tel l’Office de consultation publique de Montréal (OCPM), à la mesure de l’enjeu métropolitain que constitue la revitalisation de Griffintown.

-30-

Read Full Post »

Older Posts »